Manuel de civilité pour les petites filles à l usage des maisons d éducation

Manuel de civilité pour les petites filles à l usage des maisons d éducation

« Foutre, bander, sucer, lécher, pomper, baiser, piner, enfiler, enconer, enculer, décharger (…). Ces mots sont familiers à toutes les petites filles. »
Pierre Louÿs. 1870-1925.
Quoi ? Ce vieux cochon ? Un grand érudit, un écrivain de génie et un érotomane patenté aussi qui, dans son Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation, publié une première fois post-mortem et sous couvert d’anonymat, prend un malin plaisir à mettre un grand coup de pied dans la fourmilière de la bienséance. Cela en devient même jouissif de le voir souffler, avec le vent contraire, à la face de cet ordre social et de ces fameux codes de vertu imposés par une bourgeoisie triomphante et décadente en ce début de XXe siècle, et dont les réminiscences façonnent et structurent encore nos sociétés. Pierre Louÿs a imaginé un anti-guide des bonnes manières pour faire rougir de honte ou pour faire frémir d’un inavouable plaisir toutes les Nadine de Rothschild de la terre. C’est ce que nous explique Sushina Lagouje, alimentairement agrégée de lettres modernes dans le secondaire mais surtout chroniqueuse de talent aux magazines Zélium et Le Psikopat dans la préface de ce bijou d’impertinence, de drôlerie plus que joliment illustré par Eric Mie qui libère Pomme, son égérie de papier, des carcans de la morale asexuée. Parce que finalement la morale ne peut être autre chose que l’humour des imbéciles.
Pierre Louÿs
Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation
80 pages, format 12 x 20 cm
9€ et 2€50 de frais de port.

Auteurs: Pierre Louÿs

Date de publication : 1 juillet 2017