Bientôt chez vous :

Le complexe du rhinocéros

Un jour, votre engeance chantera Maréchal nous voilà ou la Bamba, et vous vous demanderez pourquoi ? Un jour, le chérubin que vous avez enfanté ressemblera à s’y méprendre à de la bidoche empaquetée sous cellophane, étiquette de traçabilité comprise, et vous vous demanderez affligé pourquoi ? Un jour encore, semaine paire sur le calendrier officiel, il sera gris normé, gris uniforme, gris joie de vivre officielle et vous vous demanderez pourquoi ? Ce jour-là il sera peut-être trop tard pour remettre en cause ce savoir inculqué, mâché et prémâché, cette science infuse balancée à grand coup de nouvelles et efficientes pédagogies. Oubliés cahiers et cartables de 15 kilos, perdus dans les limbes de l’histoire de l’éducation les cours qui vous ont fait suer. Place au jeu, à l’estime de soi et à la bienveillance. Sus aux constances macabres. La réussite de l’enfant est en cours et le prof nouveau est son grand architecte … enfin, sa cheville ouvrière.

Il est vilainement entré dans la carrière quand ses ainés y étaient encore et les a non moins méchamment poussés vers la sortie à grands renforts d’éclatants projets. Mais comme pour le Beaujolais, l’Homme ou l’Ordre, tout ce qui brille de l’éclat du neuf, n’a pas forcément la même valeur que l’or, se ternit très vite et manque particulièrement de saveur et de bon goût.

Tel est le complexe du rhinocéros. Notre bon Quercus Robur, celui des Mégoustastoux et de Crève Suzette, revient. Et il n’est pas content. Il n’est jamais content en fait et c’est ça qui est méchamment drôle parce qu’il est méchamment pertinent. Vous souvenez-vous du rhinocéros d’Albrecht Dürer ? Le monde professoral est à l’image du mammifère périssodactyle que le fameux peintre bavarois avait croqué en 1515 sans jamais en avoir approché un. Personne à son époque n’avait songé à remettre en cause la véracité scientifique d’un tel crobar. Et pour le monde ensaignant c’est kif-kif pareil. La voix devient vérité absolue, divine donc, par définition, inattaquable. Telle est la vérité officielle, tel est ce totalitarisme à la hussarde, ce soft-power que narre ce roman vrai qui risque fort d’être particulièrement urticant et poilant. En son temps, le poète chanteur rêvait de mirer le nombril des femmes d’agents de police, La Pigne est heureuse de vous faire entrevoir celui surdimensionné de l’homme – ou de la femme – qui derrière son ordinateur, sa tablette numérique bourrera le crâne de vos têtes blondes, brunes ou rousses. Une souscription bientôt, très bientôt, dans un avenir proche et radieux.

Quercus Robur
Le complexe du rhinocéros

Parution : septembre 2018

Et en attendant, Vous pouvez aussi profiter de notre Pigne-Pack 2018 vous permettant d’acquérir l’ensemble de nos petits 9 livres et un cadeau surprise pour la modique somme de 75€, soit plus de 30€ d’économie puisqu’on offre les frais de port. Dans ce Pigne Pack vous trouverez :

- Steve Golden, Quercus Robur, David Tespoches, Guy Prestige : Les Mégoustastoux
- Gil, Bocalblues
- Jacob Law, Dix-Huit ans de bagne
- Frédérique Creusot-Bouther, Félice et Manette
- Maurice Rajsfus, Souscription pour l'édification d'un monument au Policier inconnu
- Eric Mie, Si tu veux te changer en gomme
- Les Pignons Noirs, Crève Suzette
- Pierre Louÿs, Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation
- Jacques Sautarel, Lueurs économiques
Chèque à l’ordre de LA PIGNE à envoyer à
Éditions de La Pigne
21 rue Yvan Goll
88100 Saint Dié

Et en attendant itou, vous pouvez envoyer vos textes sur les sujets suivants :
1e idée : COUÏC BABY COUÏC
2e idée : GROS CON

Et en attendant, on a encore plein de pignolesques projets sous le coude et dans la manche.

forest a dit:

Hi there, I enjoy reading all of your post. I wanted to write a little comment to support you.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

NB: Pour éviter les spams, un lien et une adresse email sont requis. Mais vous pouvez aussi mettre www.lapigne.org et anon@lapigne.org si vous préférez.